L’inconnue d’Argelès sur Mer

Elle semblait chercher un semblant de quiétude
Dans le fond de la mer, auprès de ses amies…
Moi, je suivais distrait, les lignes ennemies,
Qui dessinaient son corps avec exactitude…

Chaque fesse m’ôtait un peu de lassitude,
Me poussant peu à peu dans les bras d’infamie…
Et je me délectais devant sa bonhomie,
M’octroyant un réseau de fausses certitudes…

Puis le temps a passé, et je me suis lassé
D’avoir mon horizon embué d’un fessier,
J’étais comme en prison, au décor outrancier…

Mes yeux n’en pouvant plus, j’ai dû les délasser
En détournant ma vue vers quelques bons glaciers,
Pour des plaisirs plus purs et surtout moins grossiers.

24 août 2018, les Sept-Deniers 31200

  • Vues3201
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 ans Il y a

    Toi aussi tu es le roi des sonnets.

  2. Daroca 3 ans Il y a

    Regard s ‘ embrume
    Horizon s ‘ illumine.

  3. Balmain 3 ans Il y a

    cela fait sourire ,,
    distrayant pour les hommes
    je suis pois de senteur et en plus de toulouse 31500
    amicalement

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. vulputate, facilisis nec suscipit ipsum Donec tristique odio elementum Praesent commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?