L’heur de la nouvelle quête…(sorte de fatras)

Distique emprunté à Victor HUGO:
Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour,
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.

.
Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour
Respecte le silence et sa juste conquête.
Ne pars plus dans l’encombre où la foi nuit au jour,
Echappe à cette danse effrénée et bébête.
Tes valeurs d’humaniste ont toujours eu bon cours,
Alors laisse le pieu se planter par la tête.
Abandonne la piste et change ton discours
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.

Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour
Il est fort peu de monde à jour, quant à sa dette.
Le bonheur est bien sombre en dessous du vautour
Qui s’attaque à la ronde où il crâne en vedette.
Regarde l’autarcie avec un oeil velours
Puis dis enfin adieu à toute autre galette.
Sur ta peau endurcie on lit ces mots trop lourds :
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.

Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour,
Quand arrive le vent ne sois plus girouette,
Je sais que l’on dénombre ici en cette cour
Pas mal de paravents pour dire sa sornette.
A toi de conserver le cap qui mène au bourg
Pour déguster, pardieu, le produit de ta quête,
Sans mettre un handicap au peuple bien trop sourd.
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.

Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour,
Il est quelques muets qui taillent leur bavette,
Pour faire en leur décombre entendre leur discours
Sur tous les menuets dansés à la sauvette.
Donne nous pour exemple un procès sans recours
Qui défende l’odieux sans donner de courbette
Mais déserte le temple où se meurt le secours.
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.

  • Vues1647
  • Aime0
  • Évaluations12345

9 Commentaires
  1. Larsenbac 6 ans Il y a

    Quel travail, Tonin ! 🙂

    N’oublie pas de rendre son CD à Victor…

    Intendant vaudrait-il un bandant ?
    J’avoue une grande jouissance poétique sur cette distique, avec des rimes somptueuses à l’hémistiche… 😉

    On n’est pas loin des sommets.

    Merci

    L@rs

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Un travail méticuleux qui ressemble à du crochet….enfin quoi, on peut dire que j’ai fait dans la dentelle

      Visite appréciée car toujours chargée de sens inédits….

      Bonne journée
      Tonin

      • Larsenbac 6 ans Il y a

        Tant qu’il y a du BON…sens ! 😉

        mais il m’est arrivé de mettre sur un de tes écrits, un commentaire qui ne le concernait (un seul mot) pas !

        Donc … prudence…

        L@rs

  2. CHANTEURPOPULAIRE 6 ans Il y a

    Là encore tu me fais penser à Georges NAVEL : “Chacun son royaume” . Si tout homme est d’abord honnête homme : on peut espérer que cette paix qu’il a atteint il pourra l’étendre autour de lui sans volonté de l’imposer mais par simple présence. Tu renvois semble-t-il dos à dos philosophes et théologiens de tous bords. Reconnaissons que leurs idées finissent par créer une confusion dans nos cervelles ! En revenir à la raison simple et à des valeurs basiques de respect : voilà qui s’avère judicieux quand on est encombré d’idées qui s’opposent. Toujours un plaisir de te lire jardinier des mots!

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Je me suis permis un avis sur la vie…pour une fois

      Merci CP
      bien à toi
      Tonin

  3. Amarante 6 ans Il y a

    Un avis sur la vie qu’on s’efforce de suivre, même si souvent le chemin le plus droit devient si caillouteux qu’on aurait envie de s’arrêter pile pour panser les blessures et penser que les conseils sont bien durs…

    Et puis, on se ravise en se disant que ces deux vers hugoliens font une bien belle devise..
    Merci Tonin pour ce fatras cuisiné à la mode lotoise

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Le LOT rit des faits sans précédents…suivant le rite de l’ermite endurci…

      Il coule dans certaines veines du sang coagulé…

      J’ai lu, avant de répondre ici, l’écho rhénan…fort bien troussé

      Merci Amarante
      Tonin

  4. CinquiemeVallee 6 ans Il y a

    ah !
    Ci d’errer,
    …sidéré,
    j’ai bien peur
    de me rendre ascète
    si tard,
    Pour rendre à cet art
    ce qui appartient
    A cet art !…

    On m’a dit c’ pô graf’, une fois fait part,
    toute ignorance se répare!

    j’m’en va donc revoir
    mes vieux outils dans mon fatras !…y a du boulot !

    parfois les auditeurs restent bouche bée et en oublient d’applaudir !

    Bravo !

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Bel home que cet abri conventuel….ma foi y séjourne sans crise à parente….

      Voilà où mène le phénomène…dont le pieu est si pointu…

      Merci pour tes jeux de mots…cela fait guirlandes de fait….

      Bien à toi
      Tonin

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

felis Aenean dolor. ut ipsum mattis Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?