lettres du monde entier

Des nuits et des jours sur une montagne,
Vaux tout l’or du monde, cette fameuse campagne,
J’ai encore l’âme d’un vagabond,
Je m’en irai me balader aussi loin que Napoléon.

Les vagues frôleront mon visage,
La douceur incomparable du bronzage,
Fera de moi, un vacancier en escale,
Dans le pays du monde le plus dominical.

Je t’enverrais des lettres du monde entier,
Tant que je serais sur les route a airer.
Ne t’en fait pas, si je dois m’en aller,
Alors sans aucun doute je t’emmènerais.

Aussi loin que les frontières pourront m’arrêter,
Jamais je ne penserais à la liberté,
J’ai déjà celle de voyager,
Mais je ne prendrais pas celle de pleurer.

Je me promènerais sur ma moto,
Dans des chemins délicats qui mènent au vieux bateau.
Je me demanderais si tu penses à moi,
Pendant que je pars à l’aventure sans toi.

  • Vues1777
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Alain 4 ans Il y a

    Avant d’aller à la plage ,à coté de chez moi lol 🙂

  2. Sabine 4 ans Il y a

    Vous avez de la chance d’avoir la mer â côté de chez vous !!! Avec cette chaleur j’en peux plus …

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aenean dolor. in commodo eleifend dolor

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account