Lettre de Mensonges, où de Vérité ?

sous le tipi lumineux
d’une lampe art déco
là Vérité se promène toute nue
son déhanché comme un voile volant

Elle a envie de Mensonges

Mais il ne répond pas à ses appelle-moi
lancés de son lit en forme d’immense parabole
Se cachait il derrière son sourire
elle avait tant envie d’écouter
ses doigts divaguer sur elle

en pensant qu’à toujours s’offrir
dès le premier jour
on sait que l’on va souffrir
disait ma copine Franchise
pendant que sa sœur là Fougue
m’incitait à faire une bêtise

Tant pis pour toi
il existe beaucoup d’autres Mensonges sur terre
qui sauront me reconnaître en temps que leur Vérité

Je ne suis pas la Vérité de n’importe qui moi monsieur
J’ai rencontré de bien plus beaux Mensonges que toi
même si parfois j’ai l’air d’être la dernière au courant
Je vois tout Je comprends tout du début jusqu’à ta fin

tu n’es pas Vérité mais Vanité
lança Mensonges
du haut de sa tête en bas
depuis qu’elle l’avait suspendu
au balcon du dernier étage de sa tour d’ivoire

toi qui me lis je te confis le choix
duquel des deux appartient cet apart

en tout cas
la vérité parle très fort
pas un seul mot de Mensonges
elle l’a surpris au lit
avec sa copine Insatiable

ils ont fini la nuit tous ensemble je crois
en fait
Alors que Mensonges se la racontait
il n’avait pas eu le droit d’intervenir
dans leur superbe spectacle lesbien

la frustration de Mensonges
transparaissait dans le miroir
que portaient là Vérité Insatiable
sur ce lit en forme de parabole

réduit au silence
il criait en jurant de tous ses aveux
qu’il avait pris pour Vérité
l’attendant sur ce lit qui tourne en rond
un désir d’Insatiable

Avant de partir avec la complicité d’un regard d’Insatiable
là Vérité lui sauta au cou pour lui faire plein de soupçons

ais je atteint le côté organique de ton sens critique
pigeon voyageur qui se repose sur le fil de ces ondes
veux tu bien rester te reposer de tes vols long courrier

Je m’appelle Mensonges et j’ai perdu là Vérité

j’ai beau en voir ailleurs
elles n’ont pas les mêmes saveurs
que d’être l’illusoire élu
que trouve un jour

là Vérité toute nue

sous le tipi lumineux
d’une lampe art déco

ton déhanché comme un voile volant

Maintenant que je te déshabille lentement
chère flamme qui me lit dans sa combustion
te serait il agréable de sentir mes doigts brûlants
s’amalgamer à ton érotisme solaire en irruption

laisse moi être le plus beau de tes mensonges
c’est toujours mieux que de t’être horrible Vérité

veux tu m’épouser

on invitera toutes tes copines

ton père le dieu de la guerre

s’il le faut là Jalousie ta mère

je suis prêt à tout pour ensuite tout foirer

laisse moi être le plus beau de tes mensonges
c’est toujours mieux que de t’être horrible Vérité

 

à mon Insatiable amante, ma Vérité.

  • Vues1580
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent justo elit. id Nullam Phasellus Aliquam accumsan

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account