Les raconteurs d’histoires

Du bourgeon , à la fleur, il faut du temps…

Un jour, très tôt avant que ne germe le blé, j’ai voulu me raconter des histoires, pour que le soleil continue à briller, parfois je n’en voyais plus la lumière, pour que le ciel soit très bleu, parfois je ne voyais plus sa couleur, pour que les oiseaux continuent à chanter, parfois je ne les entendais plus.

Les histoires feraient de la vie une chanson à l’air joyeux, j’ai eu besoin très tôt de raconter des histoires, j’ai rencontré, quelle chance, des êtres qui m’ont fait aimer les “hikayat”, qui les racontaient aussi avec beaucoup d’amour et de simplicité, d’abord ceux par qui passe la parole et le sens quand minuscule, je vivais à travers leur corps et leur voix: mes parents; ensuite d’autres qui ont plongé leur regard acéré dans le mien, ont suivi mon sillage, ma sœur, mes frères, ensuite tous ceux qui ont bien voulu partager avec moi, des moments de magie, des arrêts sur le temps, des victoires sur le frêle chemin de nos vies croisées.

La vie peut être belle avec les autres, très belle, il suffit de peu, juste un peu de sel et du pain.

Très tôt avant que ne germe le blé, les mots faisaient la ronde dans ma tête, ils filaient droit en musique, comme s’ils voulaient danser, très tôt je les alignais en cherchant un air intérieur, d’abord je me suis crue poète à l’âge où l’on croit cru à tout, où l’on se pense éternel, la poésie et l’éternité se rejoignent, c’était le temps du bonheur.

Longtemps je n’y ai plus cru, le ciel s’est assombri, les oiseaux ont migré, le soleil ne me réchauffait plus, je me suis vue livrée corps et âme dans des missions humaines ou surhumaines, mariage, enfantement, études, métier, avec un manque accordé, jusqu’au jour où « personne », s’est retourné sur ma poésie et m’a dit ce que j’ai toujours cru, écris, écris, je te lirai , écris, écris, je te lis déjà.

Et là les histoires que je croyais mortes, revenaient en une marche désordonnée et houleuse, j’avais de nouveau envie de les raconter, d’abord à « personne », ensuite au monde entier.

Je ne peux pas dire que je suis toujours heureuse d’écrire car les mots font des nœuds dans le ventre et souvent ont des pointes crochues comme un trident qui arrachent les entrailles, tous les inventeurs d’histoires vous le diront, mais je redeviens l’oiseau dans les airs, la fleur dans les champs, le sable caressé par la vague, l’étoile qui racole la lune et ça aussi tous les raconteurs d’histoires peuvent vous le dire, tous les inventeurs d’histoires vous le diront et mes enfants aussi.

  • Vues1563
  • Aime0
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. VERTERIVE 4 ans Il y a

    Et avec des mots, simples, riches et tenaces, les hikayettes prennent forme et nous mènent dans une introspection réeelle au fond de nous mêmes à la recherches de nos propres lmots….
    “personne” est une source d’inspiration qu’il faudrait suivre à la trace avec des mots et des histoires à ne pas dormir debout…….

    J’ai aimé cette manière de compter……

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      Bonsoir Hafid,
      Je pense que de nombreux raconteurs et raconteuses d’histoires peuvent se retrouver dans ce texte.
      tous ceux qui ont des mots qui chantent au fond d’eux, n’est ce pas!!!!

      Des sourires et un grand merci pour les tiens.
      Amitié

      Lynda

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      Merci Hafid
      Je compte et je conte mes histoires qui sont aussi les histoires des autres.

      Au plaisir

      Lynda

  2. Trémière 4 ans Il y a

    Merci Lynda pour ce récit intérieur qui en dit beaucoup !

    Bisous de Rose ^^

  3. EnvoleMoi 4 ans Il y a

    oui moi je connais des raconteurs d’histoires

    ou des marchands de chansons!!!

    EM

  4. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Punaise comme elle se la raconte bien! Grave même! J’ai adoré tous ces mots… Merci beaucou
    Bruno

  5. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    De rien, ou bienvenue, au choix… 🙂

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ultricies lectus Donec libero consectetur velit, ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?