Les printemps

Les premières eaux du matin
Sont le printemps d’une journée,
La joie en larmes des étoiles.
Les rayons d’un soleil lutin
Se jouent des nues abandonnées ;
Le bonheur a tissé sa toile.

Les premiers pleurs d’un nourrisson
Sont le printemps de la maman,
L’éclat de la maternité.
Les parents sourient à l’unisson
Au produit de leurs sentiments ;
Le sein d’amour va le téter.

Les premières pluies du zénith
Sont le printemps d’une région,
Le flot de la divinité.
Ô précipitations bénites,
Vous décorez d’une légion
D’eau ceux souffrant d’aridité.

Les premiers pas d’un chérubin
Sont le printemps d’un être humain,
Le mouvements d’une ambition.
Son rêve en avant, le bambin
S’avance vers les lendemains
Emplis de glorieuses missions.

Les premières sèves de l’arbre
sont le printemps du sauvageon,
Le larmoiement de la nature.
A l’aube, les oiseaux palabrent
Sur le petit arbre en bourgeons ;
Bientôt il deviendra mature.

Les premières nuits d’une amante
Sont le printemps d’un cœur fiévreux,
La jouissance des plaisirs.
Sous la pulsion des chairs démentes,
Elle coule des temps heureux
Lorsque l’amour peut se saisir.

  • Vues1678
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

et, quis, nunc odio Donec efficitur. suscipit Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?