Les pas que je fais

Il n’y a de chemin que les pas que je fais
Je suis de l’aube claire au rouge crépuscule
Passager du grand air dont l’unique trophée
Est la bruine marine aux rondes molécules

Je ne chercherai plus au-delà de l’instant
Les chemins de traverse où les orbes rayonnent
Leur danse circulaire enfle le vent d’Autan
Et brasse en chaloupant les songes qui fusionnent

Je sais que sous le voile un ciel a son étoile
Lorsque l’ombre déprime et répand sa noirceur
Dans le matin diaphane où l’astre se dévoile
De la patience éclot le verbe guérisseur

C’est dans l’itinérance et le vécu fissible
Quand le murmure boit l’embrun qui veut terrir
Que je marche avec toi dans le champ des possibles
Le vain et le divin s’épousent dans nos rires

  • Vues1187
  • Aime0
  • Évaluations12345

11 Commentaires
  1. Trémière 4 ans Il y a

    joli soir Corsaire ami,

    des paroles emplis de sagesse

    il faut toujours creuser au plus profond de soi

    bise d’amitié ami Corsaire

  2. Trémière 4 ans Il y a

    + vote et étoiles !!

    à bientôt !

    Amitié sincère de tite Rose

  3. Tesnim 4 ans Il y a

    de la lueur et beau verbe guérisseur
    b journée

  4. rymailleur 4 ans Il y a

    Remarquablement écrit avec beaucoup de finesse à la fin…

    Amicalement
    Rym…

  5. Sylvie 4 ans Il y a

    “les chemins nous inventent il faut laisser vivre les pas” (Ph Delerm)

    Un grand merci Corsaire pour ce poème que j’aime beaucoup beaucoup….

    sylvie

  6. lifesof 4 ans Il y a

    Je passais comme ça, sans savoir que j’allais prendre une claque.

    Merci Corsaire.

    Lynda

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?