Les mots…

Les mots me viennent aussi naturellement que l’on respire.
Ils se bousculent dans ma tête , tel un torrent
Voulant se déverser pour se libérer.

Le tumulte de la nostalgie
Me rend faible et vulnérable
Essayant ainsi de me démasquer…

Perdu face à moi même
Je ne suis plus que l’ombre de mon âme
Perdu, je me suis perdu à travers toi.

Les larmes et la douleur me donnent cette sensation d’existence
Mais il y a bien longtemps que je ne suis plus…
Il y bien longtemps que j’ai rendu mon dernier souffle

Je vis à travers toi, te faisant vivre ma souffrance
Je vis à travers toi, te rendant prisonnière
Tu ignore tout de ce qui t’arrive…

Mes pensées se mélangent aux tiennent
La tristesse est la mienne, la joie t’appartient
Tu es un être exceptionnel

Pour te libérer je dois partir
Mais toi et moi nous ne faisons plus qu’un aujourd’hui
Si je pars c’est une partie de toi qui meurt…

Je suis perdu, ignorant ce que je dois faire
Je t’embarque avec moi,
Je t’entraine dans ma déchéance…

  • Vues3413
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Marcel Moreau 4 ans Il y a

    Bonsoir,
    Merci pour ces mots qui ne viennent pas facilement… Il faut les trouver pour le dire. L’ écriture est une délivrance pour accueillir les mots.
    Amicalement,
    Marcel

    • Auteur
      Mystère 4 ans Il y a

      Bonjour
      Merci, de m’avoir lu. Oui l’écriture est pour moi une délivrance

      Amicalement
      Myst

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

luctus Nullam Aenean Praesent ipsum felis commodo elit. eget eleifend ut Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?