Les incertitudes des vents

Dans la chaleur d’orient, le vent bleu galope
Il érode les roches des montagnes qu’il astique
Dès l’aube, il les caresse, chevauche mystique
Et la roche devient sable d’antilope.

Derrière les oreilles de l’Afrique ivoire
Le vent blanc du sud se fait discret
Et pourtant il vibre soulevant quelques baquets
Affolant le zébu qui terrassé se laisse choir.

Mais les vents violents du soleil capricieux
Habillent de deuil les herbes qui se meurent
Attendent alors les pluies d’été, ces hommes en pleurs
Que la foudre et le tonnerre guérissent ce monde pierreux.

Moment de solitude après le feu d’artifice
Les brumes de chaleurs salissent les belles chaussures
L’éclat du vrai de l’homme devient mauvais augure
Quand la paume des mains inflige le sacrifice.

  • Vues1321
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    merci pour ce beau partage! 🙂

  2. Auteur
    korinkor 4 ans Il y a

    Merci cher ami, contente que cela vous aie plu

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut tristique Donec pulvinar facilisis lectus

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account