les grillons

les grillons

D’un grand-père compositeur
Nous avons appris la chanson,
Que ses enfants fredonnent en coeur…
Et qui célèbre les grillons.

Dans la vieille ferme auvergnate,
Des dalles en guise de plancher,
Offraient à ses amis du soir
Des couchettes, là, tout exprès.

Bien des années ont passé
La maison est restée la même ;
On a conservé le pavé
Où peu de sabots se traînent.

Mais les grillons se sont enfuis.
Ils n’ont pas trouvé, c’est dommage,
D’oreilles sensibles à leurs chants
Et vexés en ont pris ombrage.

Un jour les grands-parents s’éteignent
Mais l’Auvergnat dort tranquille ;
L’eau coule toujours à la fontaine
Pour abreuver sa grande famille.

Qui sait, dans l’univers paisible
D’un Gévaudan encore peuplé,
Si un grillon voyant le champ libre
Ne verra du poète, l’héritier
Et ne viendra alors le charmer.

  • Vues1440
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

mattis nec venenatis pulvinar Donec libero ante. ultricies

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account