Les gens heureux

Espérer  une pièce de monnaie.

Espérer un éclair de regard.

Espérer une ébauche de sourire.

Espérer un tonnerre de frisson.

Espérer un bout de mot.

Espérer un morceau de pain.

Elle chante dans le métro, elle crie, elle gesticule et sourit, elle chante à  tue-tête, à crever les oreilles des métropolitains, elle chante ” la ballade des gens heureux”, si vous prenez un jour la ligne 12 , vous pouvez la croiser, avant la Madeleine, elle hurle devant les visages crispés qu’elle souhaite du bonheur à  toute l’humanité, elle crie à  qui veut l’entendre « et surtout et surtout soyez heu- reux , heu-reux, vous m’entendez, soyez heu-reux »; elle s’excuse de sa voix éraillée (par les “soutiens” de la rue), sa voix écorchée ( par la précarité),  sa voix enroulée et rouée ( par les sales tournures de la roue qui n’arrête pas de tourner ), elle est grande, à  la peau ébène,  elle est belle dans sa singularité,  bien sûr,  elle quémande quelques pièces  ou elle mendie un sourire, personne ou presque personne ne fait attention à elle, elle chante faux mais de toute son âme, en y mettant les formes, quelques jeunes sourient à  son imprudence, je pense que Gérard Lenormand aurait été  charmé  par cette interprétation très spéciale, elle a mené  sa chanson, tanguée , houlée, foulée jusqu’au bout, indifférente à  la porte du métro qui  s’ouvrait sur des visages anonymes, qui engloutissait  quelques-uns et en recrachait d’autres, dans un va et vient infernal et implacable.

Elle chantait dans le métro de Paris, “la ballade des gens heureux” .

Qui s’en souvient encore?

Espérer  c’est aimer.

Aimer c’est espérer  un jour meilleur.

Espérer un  sourire qui s’esquisse mû  par une plume mystérieuse.

Espérer des désirs  qui s’envolent en nuées.

L’espoir est la victoire sur les  peurs,

comme un soupçon  de bonheur.

Une histoire espérée  pour un jour, pour une heure ou pour la vie.

Peu importe le temps s’efface comme la poussière  sous la pluie.

Aimer c’est espérer .

Espérer  c’est vivre.

Vivre c’est affronter l’avenir de face, la tête haute, le regarder dans les yeux et  partir gagnant  même  après  les déboires.

Aimer c’est choisir d’être  libre en s’enchainant à la vie.

Aimer c’est espérer  rester vivant et mourir libre.

 

Elle chantait dans le métro de Paris “la ballade des gens heureux”.

 

  • Vues1612
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. Trémière 5 ans Il y a

    joli soir Lynda,

    vraiment poignant ce poème.

    c’est la plus malheureuse qui souhaite le bonheur à autrui. ^^

    on ne peut pas rester insensible à ce cri.

    merci Lynda.

    je te souhaite une bonne soirée. (*_*)

    Bisous.*

    Rose.

    • Auteur
      lifesof 5 ans Il y a

      Bonsoir Rose,
      Justement, je ne suis pas sûre qu’elle soit la plus malheureuse car elle est libre et affranchie de toute peur de déplaire, de toute peur du ridicule et elle n’était pas “beurrée “.
      Merci pour ta présence.
      Je t’embrasse
      Lynda

      • Trémière 5 ans Il y a

        Oui, Lynda, tu n’as pas tort. J’avais lu ton poème autrement, tout simplement.

        Et voyant ta réponse, je me range à ton idée.

        Ce n’est pas la plus malheureuse, oui !

        Je t’embrasse et te souhaite un joyeux Noël

  2. Trémière 5 ans Il y a

    je reviens !

    voté **** étoilé !

    Bisous Lynda.

    • Auteur
      lifesof 5 ans Il y a

      Merci encore.
      Douce nunit à toi.
      A bientôt

      Lynda

  3. Larsenbac 5 ans Il y a

    Une petite pièce pour la Mère Noëlle qui distribue le Bonheur aux désespérés ! 😉
    C’est toujours mieux de chanter que de tirer sur une foule indifférente…

    Madeleine, peut-être descendra-t-elle à la station Opéra, pour y faire carrière ? 🙂
    Un métro qui pourrait être celui de JePoème, avec ses wagons de coeurs arides !
    Moi, je pense aller jusqu’à “Bonne Nouvelle”…

    Joyeux Noël, Lynda

    L@rs

  4. Auteur
    lifesof 5 ans Il y a

    Merci Lars,
    Joyeux Noël à vous aussi

    Lynda

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

in ut Aenean luctus at vel, fringilla quis amet, Praesent eleifend

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?