Les billets du patron

Le contenu est assez explicite, juste pour avertir.

~o~

I – La nature du produit

Amateur d’impudences, de terrains essartés
sur lesquels le sang danse aux frimas d’anxiété,
je libère d’un constat ces pensées d’apostat
vues plus amères amènes que longs prolégomènes.

Aux artères de villes grises, il se trouve maints pérennes
d’âmes de leur âme éprises, qu’elles veulent libre et pour reine
de tout ce qui pénètre où s’abonne au palier
et de tous les vieux spectres qu’elles auraient remercié.

L’assurance a pour sûr, au bord des comissures,
de précaires tonsures qui ne sont qu’impostures…
je me fait le décret, éternel éventuel,
et voyons de plus près ce qui chancit le miel.

Le diaphragme est bombé plus que l’endroit précis
où l’on voudrait tomber nos désordres épanouis,
il reste à mon coeur cher que se vident ces poumons
de ces brises grossières de rêveurs solomons.

C’est le diable épicure qui prend la cause aux rênes
et dispense aux arcures une nature acéraine.
C’est le temps des lourds fers, des entraves, du mépris…
nul ne m’aura vu faire : je ne serai pas pris.

Le bien estre est fécond de gloriole, de fierté
impropres à toutes fonctions aux bals des désaxées…
recommandons d’ôter aux tendances du sujet
les nerfs des dignités et du jugement surfait.

Serrez à l’opercule vos babines de Gabès,
devenez l’édicule qui se gorge et s’abaisse
aux disgrâces de debouts, peu commodes de bagou :
vous saurez le tabou bien plus fort que le goût.

Approchez, harassés, en foulées claudicantes
baiser maints paires de pieds aux humeurs crucifiantes,
aussi portez ces clous et ce marteau barbare
qui scéleront l’écrou d’usages morts et épars.

Car entendez-le bien, aux oeillets du violon,
ce chant pour qui combien écartèrent les talons…
il reforme aux aurores vos béances d’un dicton :
“Ceci n’est pas ton corps ni plus ta décision.”

  • Vues2196
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Vert Citron 6 ans Il y a

    beaucoup de vocabulaire que je ne connais pas …je vais m’installer et vous lire ..
    mais à première vue ce n’est pas très simple ,,,

    A plus tard pour un commentaire

    amicalement

  2. Vert Citron 6 ans Il y a

    Merci pour la lecture

    belle aprés midi

    • Auteur
      pheukiou 6 ans Il y a

      de rien, merci d’avoir lu, même si le texte est particulier 😉

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ultricies lectus porta. consequat. eleifend ut libero. tristique

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?