Les 5

Faut pas laisser les scellés,
pas laisser la cire durcir,
quand les oreilles sont bouchées
le nez n’a plus de désir.

Même les gens bien parfumés
tu ne peux plus les sentir,
tu les trouves cons ou tarés,
ta bouche ne sait plus sourire.

Elle se nourrit du plaisir
de râler ou de faire chier,
ça devient de pire en pire,
même tes yeux peuvent plus pleurer.

Si tu crois dans ton délire
que j’ai envie de t’aider,
que je pourrais t’accueillir,
tu peux toujours te toucher.

  • Vues1772
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Donec ultricies elit. consectetur consequat. risus. Lorem ante. libero

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account