L’épris littéraire….(pantoum)

Bientôt la rentrée littéraire et le temps des feuilles mortes

Que le temps passe vite quand manque la patience !
Le sénat prend son temps en semblant incertain.
-L’automne perd sa feuille et la met de confiance
-Sur un lit coloré qui s’amasse au jardin.

Le sénat prend son temps en semblant incertain
Le gong va klaxonner pour attirer l’oreille.
-Sur un lit coloré qui s’amasse au jardin
-Toute plante arrachée a sa place qui veille.

Le gong va klaxonner pour attirer l’oreille
La saison est au prix pour indiquer le rang.
-Toute plante arrachée a sa place qui veille,
-Elle sera terreau d’un bon jus opérant.

La saison est au prix pour indiquer le rang
Le livre peut livrer son fort savant message.
-Elle sera terreau d’un bon jus opérant
-La flore au sein de Flore empaillée au passage.

Le livre peut livrer son fort savant message
Dans les petits salons où l’on fait fin repas.
-La flore au sein de Flore empaillée au passage
-Au fond d’un bon compost portera son trépas.

Dans les petits salons où l’on fait fin repas
Les troupes du sérail tapent sur leur tablette.
-Au fond d’un bon compost portera son trépas
-La vermine en longs vers employés à la fête.

Les troupes du sérail tapent sur leur tablette
Pour faire du bouquin un objet fort côté.
-La vermine en longs vers employés à la fête
-De l’hiver fait son hôte à la froide beauté.

Pour faire du bouquin un objet fort côté
Les grands juges chenus accélèrent la vente.
-De l’hiver fait son hôte à la froide beauté
-Le compost hibernant que l’on choie et l’on vante.

Les grands juges chenus accélèrent la vente
Du livre reconnu comme un pôle en ce jour.
-Le compost hibernant que l’on choie et l’on vante
-C’est le fruit que j’attends pour le futur concours

Du livre reconnu comme un pôle en ce jour
Le public averti donnera forte audience ;
-C’est le fruit que j’attends pour le futur concours.
-Que le temps passe vite quand manque la patience !

 

  • Vues1412
  • Aime0
  • Évaluations12345

9 Commentaires
  1. Amarante 6 ans Il y a

    Je me demande, Cousin, qui saura commenter ce pantoum aussi touffu qu’une forêt avant l’automne…

    Qui se souviendra de l’automne dernier, alors que soufflait une tempête à décourager les moins frileux ?
    On parlait déjà de feuilles mortes, de terreau et de compost pour ameublir la terre, et de printemps qui se nourrirait des dépouilles de l’automne..

    Qui saura, sinon, une cousine qui se souvient de tout cela ?

    bien à toi
    Amarante

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      J’ignore si la publication de ce texte ancien (de l’an dernier) va semer le trouble …

      J’ai déjà lu, ici, des textes anciens portés par de très bonnes plumes reconnues…

      Dois-je m’imposer de ne publier que l’inédit.?

      Cette idée me pousse à ranger, classer, trier tout le passé pour le dresser en recueil…

      Je vais m’y atteler et cesser ces distillations….

      Merci et bien à toi

      Tonin

      • Amarante 6 ans Il y a

        Aucun trouble pour moi, au contraire, un bon souvenir.
        Pour d’autres aussi, certainement, dont on reconnait les avatars et qui aimaient ce genre de cuisine.
        Mais il y a aussi des nouveaux ou du moins des gens qui fréquentaient moins notre table, pour qui tout est inédit..

        Comme toi, je fais le tri, mais je sais déjà qu’il y aura de la “réchauff” de temps en temps. On ne se débarrasse pas définitivement de ce qui a fait les beaux festins d’antan..

        Amicalement

        • Auteur
          Tonin Dulot 6 ans Il y a

          Que le tri soit bien fait et que la foule applaudisse

          bine à toi
          Tonin

  2. Tesnim 6 ans Il y a

    on écrit uniquement pour le prix Goncourt
    le lecteur , c’est après et qu’ il attend son tour
    b jour

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Le prix qu’on court ici est celui du partage convivial…

      Merci Tesnim
      Tonin

  3. CinquiemeVallee 6 ans Il y a

    Parfois en déterrant un ténébreux discours
    Il arrive qu’on entre au temple lumineux
    Où l’orgue magistral déchire le velours
    Du subconscient et la beauté crève les yeux !

    Il arrive qu’on entre au temple lumineux
    Heureux de reconnaître une belle saison
    Du subconscient et la beauté crève les yeux
    Parfois en déterrant un ténébreux discours…

    Chacun a son Sénat
    Pour ses assassinats !

    • Auteur
      Tonin Dulot 6 ans Il y a

      Bravo Alain…tes efforts seront récompensés…un jour viendra où la gloire sera au rendez-vous…

      merci encore
      Tonin

  4. Youseii 5 ans Il y a

    un très beau pantoum , les deux idées sont là,
    et le compost fera un bon repas au jardin !
    bravo, !!

    -Que le temps passe vite quand manque la patience ! …….
    Le poète n’en manque pas pour se (re)mettre à l’ouvrage
    sourire

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo leo. Sed ipsum ut elit. vulputate, dolor non venenatis, justo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?