L’ennui

L’ennui

Serait-ce la beauté, ou l’art de la pensée ?
Le doux foisonnement d’une torture psychique ?
L’ennui et le poète… sont asymétrique.
O toi, reine des facultés,
Fait jaillir du poète son génie,
Soulève, les vents et les marées,
Guide nous jusqu’aux cieux et l’infini.
Tu es torture pour l’un, bonheur pour d’autres,
fidèle que tu es, tu es notre apôtre,
En t’a compagnie…
Le poète devient incompris.

 

  • Vues1748
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

justo dictum sit mattis Praesent massa ante. suscipit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?