Le voleur de fleurs

Il marchait dans les rues, le cendré le chatiait

Tant de gens, de bruit sourd et l’asphalte ébréché

Des regards séduisant, dominant, jamais il ne portait

Il cherchait des fleurs, des feuilles aux couleurs inondées

 

Sur le chemin du travail, toujours allant à pied

Il glanait le jaune, le mauve, l’amitié

Qu’offre parfois la ville sous les petits bosquets

Pliant genoux, le canif en poche pour les couper

 

Les passants hargneux de regards obliques

Lançaient des reproches lâches ou cyniques

Mais lui volait les fleurs et puis les emportait

Et dans sa maison en faisait des bouquets.

 

 

 

 

  • Vues1406
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

fringilla mattis venenatis, accumsan ipsum luctus risus vulputate, justo adipiscing ut vel,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?