Le vol de l’albatros

Le vol de l’albatros

Huppes engagées battent le ciel immobile,
Du pont, se disputent brillance du saumon
Que l’albatros géant ravit à l’artimon,
Large comme un avion, mou et malhabile.

Les sanglots de l’Automne noient la rive
De bord à bord, nos mains peignent l’envol
Dont les sombres ailes atteignent un survol
Majestueux, dans la brume qui nous arrive.​

Les falaises noires dessinent le silence,
Une coulée de nuit embrasse les ombres,
S’estompent paroles, face à la pénombre
Avancent à l’horizon les turbulences.

Une monte en garde faite sur les sphères
Le vent vire à l’est, s’inonde le récif,
Nous voilà ballotés sur la vague en esquif,
Grincement, roulis change l’atmosphère.

Rauques sont les voix, yeux clos, enfin surprise !
Diomedea fend l’air en rasant nos têtes,
Quand un beau pétrel vient jouer le trouble-fête,
Signes désaccordés, ô douce méprise.

  • Vues3953
  • Aime1
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. leo sed tristique fringilla diam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?