Le trou blanc

J’ai cherché des moyens de m’enfuir, j’ai cherché par tous les stratagèmes de quitter cette boucle infinie de souffrance et de peine. Telle une planète noire tournant sans arrêt, sans penser, sans raisonner. Cette étrange chose comparable à un sorte de trou blanc alléchant en tous points. On peut deviner la douceur de la nouvelle dimension qu’il nous apporterait. Dans cette dimension il y a un son totalement inconnue, méconnaissable, mais tellement parfait. Tellement indescriptible, mais maintenant devenue indispensable.
Seulement, une fois que nos susceptibles sentiments s’y approchent, nous sommes comme contrôler, dirigés. Peut être que la physique n’a pas prouvé l’existence des trous blancs, mais moi je les ressens aujourd’hui.
Je constate de jour en jour qu’il y a de plus en plus de règles. Mais je ne les appliquerais pas, parce que mon coeur, qu’il soit noir ou blanc, qu’il soit pure ou ignoble. Ce coeur est amoureux. Et oui je veux le hurler de toutes mes forces avec mes pathétiques poumons. Je veux hurler que je l’aime. Liberty comme à son habitude ne dit rien, me laissant libre de ma folie qu’elle trouve si délicieuse. Pourquoi voudrait- elle me faire accepter les conventions. Oui, Liberty j’ai fait l’erreur d’admirer une femme, ses traits, sa voix, sa façons de voir le monde.
Sans le vouloir, j’ai découvert ce trou blanc. Aujourd’hui je n’aie plus envie de m’installer dans un royaume grisâtre où je suis le souverain de couardise. Elle peut m’abattre avec toutes les armes de guerres qui ont pu être inventées. Elle peut m’assainir toutes les balles qui ont été fabriqué sur cette terre.
Tout ça est absolument insensé, c’est absolument ridicule.
Oui exactement, ceci est l’amour. Ce sentiment qui aujourd’hui me pourfend dans tout les recoins de mon âme, et transforme mes yeux.
Ses yeux où des subtiles l’armes s’écoulent, comme des instants de vie intenses inestimables.
Je ne veux plus être un pauvre soldat solitaire sur le champs de bataille de l’intolérance.
Je t’aime, tout ce que tu peux rêver de faire, tout ce que tu peux penser, attendre ou espérer, je les sait.

  • Vues1872
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. savonnette 4 ans Il y a

    tu n’as qu’à te faire sauter pour elle. Les guerres se modernisent. Tiens par exemple, vu qu’on est en “guerre” pourquoi on n’irait pas se faire sauter chez les Daeshais?

    • Auteur
      desquartiers louis 4 ans Il y a

      Ce sont des envolées lyriques, des figures de , en aucun elle vont se traduire en vérité physique. Ma poésie essaie de décrire l’amour le plus justement, et non de faire l’apologie de la violence. Mais pour décrire l’amour il faut être prêt à un peu de violence dans les images 🙂

  2. Mjollnir66 4 ans Il y a

    J’aime bien votre chronique mais attention quelques fois vous vous trompez dans les mots, relisez vous attentivement.

    Benoît.

    • Auteur
      desquartiers louis 4 ans Il y a

      Merci du conseil je suis jeune et je suis à prêt tout pour m’améliorer 😉

      • Mjollnir66 4 ans Il y a

        Alors je veux bien vous y aider si vous le désirez notamment en vous indiquant les passages concernés, vous y gagnerez en clarté et en lecteurs.

        Ne vous inquiétez pas pour votre écriture et votre style ça je ne le modifierai pas.

        Merci.

        Benoît.

  3. hedy 4 ans Il y a

    Bonsoir , merci d’envoyer votre adresse email en MP ! 😉

  4. Flora Jolie 4 ans Il y a

    Juste agréable merci de l’avoir partagé.

  5. Oriane 4 ans Il y a

    Juste un petit péché de jeunesse qui n’a pas eu d’incidence
    sur le thème ….
    Chacun peut s’y reconnaître que ce soit dans l’exposé , le contenu
    les états d’âme et les grandes interrogations de nos vies !
    j’aime beaucoup …

    Oriane

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

pulvinar sem, eget id adipiscing ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account