Le Temps évanoui

Le temps évanoui,

Les pensées qui règnent dans mon cœur

S’engluent inlassablement dans l’atmosphère

Je ne reconnais plus l’état morne de mon esprit

Qui féconde lamentablement mes chemins tordus.

Je désire tant pouvoir vivre l’Amour de ma vie

Que rien ne m’empêchera d’être aimé

Et rêver ma mort sans tristesse aucune

A l’aube certaine du temps évanoui

Basile Béranger Chaleil

Le 20 Décembre 2006.

  • Vues2264
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vel, vulputate, Praesent sem, porta. velit, facilisis risus quis, adipiscing ipsum eleifend

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?