Le temps en sursis

Viennent les jours plus âpres encore.
Jusqu’à nouvel ordre, le temps en sursis
se rend visible à l’horizon.
Bientôt il te faudra lacer tes chaussures
et repousser les chiens dans les chenils.
Car les entrailles des poissons,
le vent les a gelées.
Brûle la lumière, misérable, des lupins.
Ton regard cherche une trace dans les brumes :
Jusqu’à nouvel ordre, le temps en sursis
se rend visible à l’horizon.
De l’autre côté, ton amour s’enlise dans les sables et t’échappe,
il monte et s’enroule autour de ses cheveux qui flottent au vent,
il lui coupe la parole,
lui intime l’ordre de se taire,
il le trouve mortel
et prompt à l’adieu
après chaque étreinte.
Ne prête pas attention à ce qui t’entoure.
Lace tes chaussures.
Repousse les chiens.
Jette les poissons à la mer.
Éteins les lupins !
Viennent les jours plus âpres encore.
(traduit de l’allemand)
Ingeborg Bachmann
  • Vues1334
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    Bonsoir,
    (L’erreur dans le titre doit pouvoir être corrigée, sans scrupules sur la remontée… 😉 )

    Pour tenter de comprendre le sens de ce Poème, je suis allé consulter un article du “Monde”, qui résume la vie et l’ histoire de Ingeborg Bachmann avec Paul Celan… 🙂

    Une histoire peu banale, qui lui a fait écrire : “Il était ma vie. Je l’aimais plus que ma vie” !

    Il me semble avoir lu ici un autre Poème d’Elle :
    “DÉPART

    De la terre monte une fumée.
    La petite cabane de pêcheurs, ne la perd pas de vue,
    car le soleil sombrera,
    avant que tu n’aies couvert dix lieues…”

    Merci du partage

    amicalement

    L@rs

    • Auteur
      M Wolff 4 ans Il y a

      Merci pour le titre L@rs, je ne m’en étais pas aperçu sur le moment.
      Une chance que l’on puisse corriger ses erreurs d’inattentions.
      Pour comprendre la plupart des textes d’ Ingeborg Bachmann, il faut
      effectivement s’intéresser à elle avant de tenter d’analyser ses écrits.
      Sans compter que la traduction en Français peut ou pourrait s’annoncer
      moins pertinente que le texte original qui est écrit dans sa langue.
      Cependant, même traduit de l’allemand, ses textes restent tout à fait
      similaires aux pensées potentiellement admises dans notre langue.

      Je suis ravi que cette écrivaine vous plaise.

      Amicale pensée
      M-W

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dictum Phasellus fringilla risus Donec lectus id, leo

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account