Le revenant

Il est revenu
Ton enfant rebelle
Après trente années
De cieux inconnus
De terres nouvelles
Me voilà rentré

J’ai beaucoup vieilli
Me voilà usé
Mais regarde un peu
Ai-je l’air heureux
J’ai l’air assagi
Mais bien plus blasé

L’attrait de la route
Quand j’avais vingt ans
Valait plus que toi
Beaucoup plus que toutes
Les jolies fiancées
Qui voulaient mon bras

Puis après vingt ans
Quand tous mes copains
Sont devenus grands
Pieds et poings liés
Les voilà mariés
Vieux et quotidiens

A les voir adultes
Comme leur papa
Moi qui n’en eus pas
Mais qui eus le culte
D’autres vérités
Je m’en suis allé

Mais tu sais ma mère
J’en ai eu des femmes
Des déesses même
J’en ai aimé tant
Ça fait une flamme
Qui brûle en moi-même

De belles putains
De belles princesses
Qui voulurent bien
Être mes maîtresses
J’en ai plein la tête
C’est tout une fête

J’avais pas de cœur
J’avais des mirages
M’appelant plus loin
Et j’allais ailleurs
Vers d’autres rivages
Vers d’autres jardins

J’ai la sensation
D’avoir échappé
Au commun wagon
Il s’en est allé
Etouffant d’esclaves
Résignés et graves

Si ma solitude
Est inégalable
Et inéluctable
C’est d’avoir cherché
Un amour parfait
Une certitude

Alors si je reviens
Ce jour te dire adieu
Toi mère que voilà
Ne désirant plus rien
Assise au coin du feu
Attendant le trépas

Mère si je reviens
C’est pour guérir ton cœur
Lui dire mon amour
Et puis qu’en ton honneur
Je ne mettrai pas fin
Au reste de mes jours.

PRENDRE LA ROUTE
Tous droits réservés
© COURDESSES

 

 

  • Vues1624
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. celiset 4 ans Il y a

    Ce poème me touche beaucoup

  2. Larsenbac 4 ans Il y a

    Très profond, et tellement écho à beaucoup de générations !

  3. Auteur
    COURDESSES 4 ans Il y a

    Oiseaux de passage…

    J’ai aimé ces deux oiseaux de bonne augure traversant mon paysage et me laissant quelques bribes d’un chant aimable.

    Merci Celiset
    Merci Larsenbac

    CC

  4. lifesof 4 ans Il y a

    il y a tellement d’émotions qui passent, dans votre histoire,
    tellement d’histoires,
    tellement de vies,
    tellement de dits et de non dits,
    et cette fin,
    qui n’est qu’un début,

    voilà, je n’en dirai pas plus;

    Merci CC

    Lynda

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo facilisis dapibus sem, id ut pulvinar neque. adipiscing ut vel, sit

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account