Le Reflet

Je te mens et j’apprends à souffrir sans douleur,
C’est le cri de la peur que la brise colporte ;
Je te mens, je surprends ta sinistre pâleur
Sur le miroir glacé de mon cœur qui s’emporte.

Je te touche et mes doigts perdent de leur chaleur,
Une lumière, au loin, devient toujours moins forte ;
Je te touche, et tu perds ton ultime valeur…
Délaisse le flambeau, sa seule flamme est morte.

Tais-toi, mon tendre ami, car le jour se soulève
De son lit de granit, alors que je dérive…
Les sanglots de la nuit prendront bien la relève.

Contemple sans frémir celle qui te fait face,
Crépuscule sanglant, tu m’appelles, j’arrive !
Enlace mon reflet avant qu’il ne s’efface.

  • Vues2666
  • Aime0
  • Évaluations12345

7 Commentaires
  1. Trémière 5 ans Il y a

    très bien mené ce poème, encore une fois, Galadrielle !

    j’aime beaucoup cette amosphère façon ” gothique “”, on se croirait au théâtre !

    Bien amicalement.

  2. Trémière 5 ans Il y a

    Voté et étoilé !

    à bientôt Galadrielle !

    Bien amicalement

  3. bellereveuse 5 ans Il y a

    Beaucoup de plaisir a vous lire merci

    Bellereveuse

  4. Larsenbac 5 ans Il y a

    Quand le reflet éblouit, l’écho sait…

    “Un secret bien scellé, sous le blanc de son œil,
    Quand parfois le matin, se réveille l’histoire,
    Et que renaît l’instant de son premier combat…”

    Mon Bayard aurait apprécié ! 🙂

    L@rs

  5. Tonin Dulot 5 ans Il y a

    Un reflet éphémère peut cacher un fantôme embarqué…qui sévit sans retouche…

    Bel écrit
    Tonin

  6. rymailleur 5 ans Il y a

    Mourir en beauté dans l’âme du gothique
    Bonheur de vous lire… dans votre inclination poétique si particulière…

    Amicalement
    Rym…

  7. Music Arts 5 ans Il y a

    Il en est ainsi : un reflet plutôt que rien. On se damnerait pour une illusion d’être aimé.

    L’écriture est magistrale. Dans ce registre , dit gothique, vous excellez.
    Ce midi, fortuitement , j’ai entendu une pédaggue dire que pour que les enfants retiennent a différence entre gothique et roman, dans “gothique”, il y a “pique” comme les ogives… Bon, c’est un début pour entrer dans le vif du sujet.

    Bien à vous et merci pour cette séance devant le miroir.

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

velit, suscipit Praesent amet, elementum in dictum Sed Donec felis id, accumsan

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?