Le Plongeur Et L’Etoile

Le Plongeur Et L’Etoile

Quand l’île s’offre à l’or et qu’un rayon frugal
Perce la canopée, où déjà se mélange
Au cri du calao le chant de la mésange,
Il orne son haut front d’un chapeau de tagal.

Puis le refrain des jours sonne comme un régal :
Il mène une assemblée où la gorgone orange
Nourrit un papillon, le corail dur un ange,
Capelle en souriant sous un azur égal.

Et dans le fond marin, il pense avec tendresse
A celle qui disait, en ces moments d’ivresse,
Combien l’homme est petit face à l’Immensité.

Chaque soir il dépose un regard sur sa tombe,
Puis lève ses grands yeux, au ciel, quand la nuit tombe,
Et plonge dans Son oeuvre et dans l’Eternité.

 

  • Vues2630
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. fleur 4 ans Il y a

    Agréable lecture,belle cadence,un vrai voyage !

  2. Auteur
    MJ 3 ans Il y a

    Merci fleur,
    Les étoiles de mer ont donné une géométrie symbolique aux grands phares magmatiques du ciel. Etonnant, n’est-ce pas?
    Je suis revenu à la version originale du poème. Trop travailler un texte, c’est parfois le dénaturer.

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam ipsum libero consectetur tempus tristique Donec venenatis commodo id, ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?