Le Noir

Sommeil des êtres obscures,
Vacant sous les nuées de la nuit noire,

Scintillent par delà les apparences .

Aussi loin que mes yeux peuvent voir,
L’aurore est dérisoire.

La brume s’épaissit tel un manteau sombre
Réchauffant mes maux.

  • Vues2127
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut Phasellus consequat. consectetur justo amet, id risus facilisis id vulputate, felis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?