Le message et la bouteille

Le message et la bouteille

Le soleil à travers me fait un arc-en-ciel
Qui colore ma robe et miroite mon teint
Maintenant que n’ai plus en moi ni eau ni vin
Vidée de tout mon sang je suis superficielle

Je servirai encor filtre sacrificiel
A ce rayon dardant qui transperce mes reins
Qui me furent cambrés au four et à la main
Du carnage serai la source matricielle

Juste en dessous de moi est couchée cette feuille
Dont je suis l’assassin par ma fonction de prisme
Mais moi je n’y peux rien si je fournis le deuil

Au soleil qui me perce et qui brûle un poème
Je ne suis que l’outil d’un geste de sadisme
Qui flambe le papier jusqu’au dernier mot “aime”

  • Vues1556
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. Bijou 4 ans Il y a

    j’ai bien aimé ta bouteille assassine malgré elle.
    L’été est là ne jetez pas de récipients en verre, un incendie est si vite arrivé
    cordialement
    Robert

  2. Trémière 4 ans Il y a

    bonsoir Typique,

    quelle belle image que ce poème qui prend feu prisonnier de la bouteille !

    Belle imagination, Typique ! 🙂

    merci pour ce partage

  3. Trémière 4 ans Il y a

    voté et étoilé 🙂

    je m’étonne du peu de lectures et de commentaires !

    bigre : je ne comprends pas 😉

    Amicalement

  4. Trémière 4 ans Il y a

    cadeau-sourire pour toi Typique 🙂

    https://youtu.be/6J3fpZfPpwU

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

et, consequat. justo ut commodo nec elit. venenatis, ut sed amet, risus.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?