Un lièvre qui courait sur le chemin,
Subitement, aperçut un chien.
Mais qu’il est beau cet animal,
Une bête de pure race, original.
Se dit le lièvre en le regardant de haut.
Mais pourquoi, ne pas lui lancer un défit.
S’approchant, en trottinant, il arriva près de lui.
Dis-toi, voit au loin ce château.
Serais-tu prêt à gagner un pari?
Je te promets os et régal
Si tu arrives le premier, crois-moi,
Tu auras un festin de roi.
Mettons nous au foirail
Et, au top départ, nous nous élancerons.
Mais le lièvre, qui était un tantinet farceur,
Comptant jusqu’à deux s’élança avec fureur
Laissant le chien, attendre le trois.
La langue pendue, le chien arriva pas très droit.
Le lièvre avait trompé son monde,
Mais le chien avait gagné
Et, sur le chemin de ronde
S’offrit une cuisse bien dodue de poulet.

  • Vues607
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. rimenvrac 1 semaine Il y a

    ah! vous êtes à fable
    et je vous dis merci
    car le comique aimable
    n’est point fréquent ici!

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent in vel, eleifend suscipit sem, ut risus. libero. id, quis,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account