Ils se tiennent par les mains
Un  géni si sain
Et une spirituelle
Tout en souhaitant qu’elle sera belle
Mais que sera demain ?
Le diable seul le sait
Celui qui lâche le premier
Si ce n’est cet ange
A l’horizon, qui arrange
Et ils sourient
Au temps pourri