Le laboureur …

Comme un marin perdu sur une mer immense
Allait le laboureur à l’assaut de son champ
Des oiseaux le suivaient qui chantaient le silence
De leurs trilles, leurs cris qu’accompagnait le vent.

De la terre montait comme une blanche brume
Que le soleil ému caressait de rayons,
L’air était embaumé de doux parfums d’agrumes
De chèvrefeuille en fleurs, de soucis, de chardons.

Parfois, trop fatigués, ses bœufs demandaient grâce
Il savait de toujours comment les ménager,
Il savait s’arrêter, le temps qu’aussi s’effacent
Ces perles de sueur à son front buriné.

Et puis il repartait, amoureux de sa terre,
Œuvrant à ce labour comme esclave asservi,
Si les sillons pour lui n’avaient plus de mystères
C’est bien Dieu qu’il priait pour s’en faire un ami.

Il savait que le ciel pouvait en ses orages
Venir telles la mort et sa terrible faux
Ravager les moissons, dévorer les fourrages,
Soudards sans foi ni loi détruisant un château.

Il est mort aujourd’hui, il a rejoint sans doute
Celui qu’il appelait dans un signe de croix,
Celui qu’il remerciait de sa divine écoute
Et dont il entendait parfois monter la voix.

  • Vues3666
  • Aime1
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. loupy 6 ans Il y a

    c’est beau de voir cet amour que nous pouvons avoir pour notre terre et ne jamais baisser les bras, quel courage il faut
    j’aime beaucoup
    bisous

  2. Laroma 6 ans Il y a

    Si je n’admirai pas assez vos textes, j’en éprouverai de la jalousie. Vos mots ont une force que j’ai rarement lu, vu. J’ose espérer un jour toucher une personne autant que vos textes me touchent.

    Cordialement, un jeune écrivain qui se sent prêt à reprendre la plume grâce à vos textes. (en commençant par le dico pour moi, mon vocabulaire est encore trop pauvre).

  3. jeanyves53 6 ans Il y a

    superbe hommage a cet homme de la terre qui savait la respecter!!!

    Amitié, jean-yves

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

sit justo id, luctus dolor ipsum et, Phasellus Lorem Donec commodo elementum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?