Le fou qui t’aime

Assieds-toi femme

Pour entendre les mots du fou qui,

Très tôt matin te fais dire non

En te parlant d’amour.

 

Le fou qui,

Le soir te chante l’amour

Sous le son de sa flûte

A côté de la fenêtre de ta chambre

Épelant ton nom en syllabe.

 

Le fou de bon chic, de bon genre

Le fou qui,

Ses mots chantent dans ton sommeil

Comme le meilleur refrain de la musique qui effleure.

 

Le fou à la manière des hommes sage qui,

Dans le dur et le pire on pu faire mieux

Que vouloir respecté et honoré la femme

Que l’art, que la musique classique dans les salles parisienne.

 

Le fou qui perce ta pensé par ses mots

En prose et en vers

Que les poèmes de Baudelaire

Juste après ton dernier bain journalier.

 

Le fou qui,

Par sa patience et son insistance de t’avoir

Te force à croire encore à l’amour vrai

Et à la différence des hommes sur la terre malade.

 

Le fou qui,

Par sa persévérance

Change ta réponse des chaque matin

Mais surtout ton regard du soir, après ton retour.

 

Le fou qui,

Départ sa foi

Veulent changer l’impossible

Au cœur qu’à jurer de ne plus jamais aimer.

 

Le fou qui danse dans tes sentiments le plus vivante

Et dans tes passions le plus sincère

A cause de ses mots et chansons

Sous l’inspiration de ta démarche

 

Le fou qui,

Dans son espérance

Trouve que joie dans ton sourire

Que mot je t’aime

 

  • Vues1154
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus. mi, id, commodo massa pulvinar dictum dolor Nullam ultricies

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?