le feu

je suis le feu, la cendre
j’ étais l’ été, je redeviens décembre
je me perds dans un coin et je tremble
comme une feuille de tremble
comme une feuille que le vent va emporter
au large de l’ hiver qui s’ en vient
c’ était l’ été, voici les froides destinées
je suis le feu, je suis la cendre
je me rattrape aux feux de la rampe
je vais, je viens et puis je rampe
je suis le feu qui se meurt
je suis décembre au feu des cendres
mais avant que de descendre
moi, j’ aurais bien voulu comprendre
pour ne plus bêtement attendre
comme on attend tout seul un train
qui va sortir de l’ horizon
pour redevenir vivant
c’ était l’ hiver, voici l’ été
et que verts redeviennent ces chemins.

  • Vues2044
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ipsum id, consectetur nunc quis, accumsan ut justo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?