LE CHANT DU MERLE

CHANT DU MERLE

Chante, chante, mon bel ami
Annonce la fin de la nuit
Absorbe la dans le fourreau
Du tranchant de tes tremolos !

Dissimulé dans ton frac noir
On t’entend sans t’apercevoir
Entre les bosquets et taillis
On devine que tu nous défie !

Ton sifflement est persifleur
Mauvaise conscience des dormeurs
Honteux de ne pas communier
A tant de musicalité !!!

Ton chant est la belle prière
Qui invite la terre entière
A aborder du nouveau jour
Un prétexte nouveau à l’Amour !!!

En habit noir sans queue de pie
Seul ton bec jaune te trahit
Et chef-d’orchestre à toi seul
Ton beau phrasé est sans écueil !!!

C’est caché que tu te révêles
Par ta somptueuse ritournelle
A perdre haleine, égosillée
Qu’on se régale à écouter !!!

Tant elle rend consistant l’espace
Que tu fais surgir du contraste
Entre ton si sombre plumage
Et la clarté de ton ramage !!!!!

  • Vues2713
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vulputate, non Praesent elit. Phasellus massa eget venenatis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?