L’aube n’a jamais commencé…

Heures insouciantes
Lumière sans mémoire
Au milieu du soleil
Je passerai ma vie
Viens vite
Me donner ton étreinte
où le rire prends ses couleurs
Viens dire
Au bonheur que je prétends
Entre le sommeil et le rêve
Entre le désir limpide
Ta ressemblance
Avec moi -même
Avec des larmes entre les feuilles
Des ailes qui déchirent le ciel
Le tressaillement
De la noble attitude…
Ses halos d ‘illusion
Aussi somptueux qu un miroir brisé

  • Vues1134
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Saraz1 4 ans Il y a

    Bonjour Josy, il aurait été dommage que tu ne recolles pas un instant les morceaux de ce miroir afin de nous le partager… Comme un cri …

    Bel après midi.

  2. Pooete 4 ans Il y a

    Re Josy,
    ça pourrait faire le titre d’un film, je t’jure.
    “étreinte ou le rire prends se couleurs”
    umm c délicieux lol
    C’est un poème méga doux comme le bleu de ses mots.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus nec velit, consectetur leo. Praesent ut suscipit elit. sem, ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account