L’attentat

L’ombre de la pierre

projette ses limites .

Sa lumière se jette

là ou elle vous invitent.

Des profils serviles

maculés de prières ,

volent à la vie

sa plus belle matière.

Arrachant les âmes

pour nourrir leur drame

de si peu avoir eu de père.

Ils déversent sans gloire

la colère , puis la haine

asséchant pour l’histoire

l’humanité toute entière.

Unanime dans sa foi

d’être toujours capable

de si belles victoires

comme de sinistres éternités

Et sur les stèles tombales

s’alignent les mandataires

du peuple , de l’ouvrier , du notable

Unis dans un même sanctuaire

Combattants immobiles

d’une coupable guerre ,

qui fait de l’innocent

un fébrile adversaire.

Et, dans ses beaux miroirs

ne pourra effacer

ce regard sans larmes

ou sombrent les réfugies.

  • Vues1433
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Gabrielle 3 ans Il y a

    bel hommage aux disparus de cette guerre des ombres qui font le mal pour le mal
    car dans le coran, on ne parle que d’amour et de sagesse et non de guerre et de tuerie.
    @micalement

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ante. libero odio accumsan porta. nec luctus Praesent dolor.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?