L’assise du paroxysme

L’assise du paroxysme

Les grains filent au goutte à goutte vers tes plages inertes
Lorsque la raison renaît à la révolte du réel
Et achève le temps des passions
À l’heure d’un jugement nouveau,

Aucune équité ne me préserve
Du déséquilibre de mes sens,
L’ordre s’abandonne à la perquisition des songes
Et s’effondre face à l’impôt de l’arbitraire,

Aussi injuste soit-il
Aux assises du paroxysme indifférent
Ce procès s’impose à la paix de mon âme,
Comme un ultime tord aux bourgeons des aubes,

La sentence s’abat sur les ruines d’une ancienne mélodie
Sur ses regards, ses sourires,
Ses mots, ses souvenirs,
Une présomption de faux domine l’exequatur de l’avenir,

Mon esprit lorsqu’il se soulève contre l’occupation
Resserre ainsi l’organe de mes considérations,
Devrais-je plaidoyer contre l’incertitude
Ou compatir à l’hyperbole de l’instant ?

Zelîn

  • Vues1756
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Jeanlegentil 3 ans Il y a

    Bonsoir vous allez bien?

  2. Une plume, une âme. 3 ans Il y a

    Sublime. La torture de l’âme est si forte
    La lecture nous emmène sur cette rive
    Ou peu savent trouve refuge par les mots

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?