l’art poètique

l’art poétique

De versificateurs, il est plus en ce monde

Que de poètes vrais sur la terre, à la ronde.

Son, rythme et le bon sens à la rime s’allient

Quand l’esprit et la forme, au plaisant se rallient.

Préférez la raison à la fougue insensée:

” Au galop, le coursier n’est point maître à penser !”

A vos vers n’enlevez le bel art d’émouvoir

Et de la tête au coeur, la justesse, savoir!

De la toile brossez tous ce que votre “Oeil” voit;

Avec les mots du coeur, vous laisserez sans voix

Le lecteur enjoué, libre de gambader

Sur le cours mélodieux de votre bien-fondé.

Et ne vous laissez point guider par la paresse

A vouloir en errant aller où le bas-blesse

Chercher complaisamment quelques vains mots savants

Qui ne seront “cueillis” et aux vers, desservants!

Allez le long Chemin de l’Ecrit inspiré;

Toujours pensez qu’il faut au lecteur respirer!

De votre plume ,offrez l’or de l’encre au noyau

Du plus subtil esprit, l’Essence et le ” Joyau “!

  • Vues1504
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Tesnim 6 ans Il y a

    Allez le long Chemin mon esprit me dit et je souris

  2. Youseii 5 ans Il y a

    un bel exposé de et sur la poésie
    les mots savants , oui, à petite dose car c ‘est là que le bât blesse pour moi , sans être un âne, je n’aime pas devoir prendre un dico pour comprendre un poème , plus d’une fois dans ma lecture , j’aime apprendre des mots nouveaux mais point trop n’en faut
    merci pour ce poème dont j’ai apprécié la teneur

  3. Gérard-Antoine 5 ans Il y a

    J’ai failli me faire lyncher ! Cela se passait à Lyon il y a plusieurs années : une petite librairie indépendante organisait une soirée poétique où les auteurs étaient invités à s’exprimer et à débattre. J’avoue que ce n’était pas le genre de poètes que je fréquentais habituellement : essentiellement, peut-être uniquement, des gens d’un haut niveau intellectuel au bagage poétique imposant (la preuve : ils le disaient eux-mêmes). Après quelques lectures de textes aux mots savants un débat s’engagea, la discussion aborda le peu d’engouement du public pour leurs textes…Je laissai parler sur de grandes discussions philosophiques… Comme les orateurs s’épuisaient, je pris la parole : comment pouvez-vous vous étonner de ne pas intéresser le public après ce que je viens d’entendre ? Avec des mots savants que souvent vous seuls comprenez mais ignorés du public ? …De nombreux haussements d’épaules, des grimaces, des commentaires à voix basses entre eux, des regards de désaprobation…Comme un corps sain attaqué par un virus…je compris que je ne faisais pas membre de cette élite, et je partis.

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

eget suscipit ut ante. ultricies commodo velit, ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?