Larmes

La margelle de mon cœur déborde de larmes.

Et sa plaie forme de puits inonde mon âme.

De cette amère eau dénudée de tout charme.

Qui irrigue en moi certains sillons faits De lames.

Puis je ne suis plus qu’isolée plaie sans armes.

Et c’est parce que ma vie lavée n’est plus Qu’une amalgame.

De détresse et de méloncolie, je tire L’alarme.

Mais je crains que tout soit déjà flammes.

Bref un incendie entouré de larmes et vacarmes.

  • Vues1423
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. DavidFrenkel 1 an Il y a

    Oh, ces larmes qui nous désarment !
    J’aime

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dolor nec commodo dictum Aenean dolor. Donec ut tempus mattis consequat. dapibus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?