Larmes

Ma muse s’est éteinte au jardin de mon cœur,
Soudainement soustraite aux strasses de la scène
Elle a souhaité éteindre sans bruit et sans rancœur,
Une histoire banale, des relations malsaines.

Je l’ai appris hier ; je me suis mis en route
Vers le dernier refuge où elle terrât ses doutes

Quand j’ai ouvert la porte, une odeur de jasmin
Flottait un peu partout, comme une signature,
Et j’ai fermé les yeux, arpentant le chemin,
Qu’hier elle parcourût, égérie immature.

D’abord, il y a l’emballage, un peu grossier,
Que cache -t-il de ses amours, de ses amants
Au jour le jour, qu’elle attira en les charmant,
Pour les glisser dans ses cartons comme dossiers
Abandonnés ; que reste-t-il de ces fêlures,
Une cicatrice au fond de l’âme qui rassure ?

Le médaillon qu’on lui offrit gît sur la scène
De ses amours au goût de sang ; quelques photos
Sont répandues sur le lino, mémoire obscène,
Un tube de colle, et puis la mort ex abrupto.

Mis à l’index les souvenirs de sa jeunesse,
Et les baisers au goût de menthe qu’elle volait
A la croisée de ses chemins, à la kermesse
De l’autre vie ; désillusions coups de balais
Ont eu raison de ces sentiers où les noisettes
Qu’elle cueillait s’inscrivaient sur la pellicule
Du court métrage de sa vie, un monticule
De courts instants où le bonheur faisait recette
A minima ; cette candeur, a eu raison
De sa virginité ; elle a ouvert les portes
Qui enserraient son cœur, une libération
Pour une sous douée d’amour en quelque sorte…

Si l’on est attentif, et que l’on tend l’oreille
On devine quelquefois par-delà les taillis
En deçà de la lande, au coucher du soleil,
La complainte muette de l’artiste meurtrie,

Elle a multiplié les passions de chair
Au mépris de l’amour qu’elle ignora toujours ;

Un grand carton ouvert et plein de souvenir
Est posé dans un coin, la privant d’avenir.

J’ai fermé les volets qui claquaient au grand vent
Ultime témoignage d’une vie de galères,
Rabattant les panneaux du carton décevant
Je l’ai scellé, puis fermé d’un ruban austère.

  • Vues1862
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. facilisis consequat. risus felis Praesent neque. dolor suscipit elementum id,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?