Larghetto en « Ut Rêveur »

Larghetto en « Ut Rêveur »

Ô bel oiseau rêveur ! Se posant sur la fibre du cœur,
Égrenant au clair du lune le Larghetto marin,
Et les brises en tendres baisers frôlent son clavecin,
Papillons blancs buvant la rosée sur la lèvre des fleurs.

Au tintement mélodieux de la kora sur les berges Féeriques,
Mon Luth en ut mineur psalmodie les Stances d’Amour,
Et chantent mille colombes neigeuses dans l’extase du jour
Des airs nouveaux sur les souffles errants de ma Lyre Antique.

Voici venir dans l’or du soir les Gondoliers Vénitiens,
La rame en violon, modulant les « saisons » de Vivaldi
Et la vague en doux reflux accentue la trame des refrains.

Ô temple d’amour où les blancs Séraphins allument leurs cierges !
Reviennent les rêves, la lune baignant le fond de mes nuits,
L’oiseau bleu sur la branche, fleurissant en Belles Vierges !

Luthoriental le 28 /12/2007

  • Vues1876
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut adipiscing ante. amet, ipsum venenatis, eleifend efficitur. sem, commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?