L’arbre mort

L’arbre mort,

Les bras hirsutes dans la nuit
Menaçants et sombres, tendus
S’accrochent à ce temps perdu
Dernier témoin de cette vie.

Majestueux être végétal
Qui de son époque passée
Bien des amours a dû nicher
Enfin a gagné bataille.

Il rêve accroché à cet âge
Ou soleil, vent et tempête,
Lui rendait honneur et fête
A l’abri de son ombrage.

Depuis, sa vie s’en est allée
Au plus profond des racines
Aux tentacules malines
D’autres herbes, faire pousser.

Dansant de sa robe flambant
Il le couvre d’un vert rampant
Au grès d’un majestueux vent
Le lierre, tel un linceul blanc.

Basile Béranger Chaleil

Le 31 juillet 2013

  • Vues1172
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Trémière 2 ans Il y a

    Joli soir cher Basile,

    Un arbre qui avait son langage et qui continue de vivre gr^ce aux herbes sous ses pieds , grâce au lierre qui l’habille.

    J’ai vraiment apprécié ma lecture, Basile

  2. Trémière 2 ans Il y a

    J’ajoute vote et étoiles, c’est largement mérité ! 🙂

    ” sourire”

  3. Trémière 2 ans Il y a

    Je suis allée fouiller youtube et je reviens avec … la chanson de Georges Brassens ” Auprès de mon arbre”

    https://youtu.be/JjrWwxHTh4s

    Rose *** émue

  4. Auteur
    Chaleil 2 ans Il y a

    Merci jolie Rose.
    J aime ton côté “” musique”” en lien… T’es références sont belles à chaque fois.
    Passes une très bonne journée.
    Au grand plaisir de te lire…
    Basile

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

accumsan lectus porta. justo dolor. commodo felis sed

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account