L’arbitrage

Une aventure façon Jean de La Fontaine.

Deux tigres convoitaient un morceau de gruyère.
Chacun d’eux prétendait en être l’attributaire.
La querelle grondait, le conflit s’annonçait ;
Lorsqu’un Renard, curieux, par nature, s’approcha.
Les rivaux le prièrent d’arbitrer le débat.
Le goupil déclara : “L’affaire paraît aisée,
Ce morceau de fromage, il me faut le couper,
En deux parties égales” ; .. Ce qui fut effectué.
Les deux parts présentant une inégalité
Le rusé animal préleva l’excédent,
Qu’en sa bouche, aussitôt, il glissa, simplement.
Les tigres adversaires s’étonnèrent, médusés,
Mais c’était le Renard ! .. Médiateur avéré,
Qui reprit son action de partages équitables
Mais qui toujours tranchait, auguste, imperturbable,
Et qu’à la fin du geste, un surplus évident
De portions inégales, se trouvât sous ses dents.
Il fit tant et si bien qu’il ne restât plus rien
Qu’un minuscule morceau, que le Renard, malin,
Avala d’un seul coup, avant de disparaître.

  • Vues1755
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

quis, at nec in odio tristique sem, felis id, risus porta.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?