L’antichambre

Images du passé, images du tourment,
Je vous chasse et bannis et je ferme la porte,
Oh! vous pouvez crier “que le diable l’emporte”
Je n’en changerai rien, datant de ce moment.

Vous m’avez torturé, tous les jours, constamment,
Vous avez de vos cris que le démon exhorte
Habillé une vie, et de vile cohorte
Avez brisé des liens, ce je ne sais comment.

Je vous ai réservé une pièce spéciale
Où vous pourrez honnir sans plus faire aucun bruit,
Elle sera pour vous, mais juste pour la nuit.

Car c’est dans l’antichambre où je garde mes rêves
Que vous serez admis, souvenirs en cavale,
Et je vous y condamne à un exil sans trêves..

JMB
28/01/2016
23h12

 Pas trop académique, mais on fait ce qu’on peut..
  • Vues2782
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus accumsan felis eleifend Praesent non sit Aliquam odio eget Sed ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?