L’amour

Tant qu’il y aura dans tes bras,
juste un peu de moi.
Je hurlerai sur tous les toits,
qu’entièrement je suis à toi.

Si de moi, tu te lassais.
Jamais au grand jamais,
je ne t’oublierais.
Tant qu’il y aura dans tes yeux,
juste un peu de nous deux.
La vie suivra son cour.
Malgré les détours.

Et si jamais à ton réveil.
Au creux de ton sourire
viendra à s’assoupir le plaisir.
Oui…J’en viendrai à mourir.
La douleur envenimera mon sommeil…
Mon repos éternelle.

  • Vues1423
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Raymond 4 ans Il y a

    Itinéraire biographique..

    Merci du partage
    Raymond

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Donec Praesent accumsan id diam et, odio massa mattis justo nec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?