L’amitié

L’amitié

 

J’ai vue venir cette amitié comme une brise fraîche de printemps

L’amitié est comme douceur qui vous pénètre, il vous envahi au fond du cœur

Elle m’a pénétrer comme une musique mélodieuse, et qui venait de je ne sais d’ou

Cet air si mélodieux planait m’enivrais je me sentais bien

Je sentais un plaisir, un moment très agréable, d’être avec cette amitié qui s’accrochait à moi

Que je venais de découvrir, que la vie avait placé sur mon chemin

Je savourais chaque parole, chaque son que sa bouche émettait me plaisait,

Je l’écoutais parler, c’était plaisant de l’entendre, et lui m’écoutait aussi avec attention

J’étais comme envoûté, comme perdu dans un rêve de fée

Était-ce la réalité qui m’apportait un baume sur mes blessures

Je me sentais si bien en sa présence, comme sur un nuage

C’est comme si la vie, était venue me placer une rose sur mon chemin

Comme pour aplanir les blessures, d’un passé encore présent

Il était si prévenant, prenait les devant, pour m’être agréable

Il était comme le soleil qui brillait sur moi, pour réchauffer mon cœur

C’était comme la rosée du matin aux gouttes cristallines avec des rayons de l’arc-en-ciel

J’aimais l’entendre rire, il semait de la gaieté dans mon cœur, des joies oubliées

Tout ce qu’il disait avait un sens pour moi, il était devenu comme un frère pour moi

Il me plaisait et je lui plaisais bien aussi, il était le compagnon que je cherchais

C’est comme si Dieu dans sa bonté m’avait envoyé un ange de bonheur

Pour aplanir ce dure chemin de la vie qui parfois est remplit d’épines.

 

Jean (algercat)

  • Vues1090
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?