Je ne parlerai pas encor’ de cette mort…
Mon pays c’est la vie, j’aime le temps qui m’ reste…
J’apprécie mes amis, d’aucun je n’ me déleste…
Mes amis sont ma vie… des amis sans remord…

Je ne vous parle pas de ce corps qui ne mord…
mais que j’oblige au sport, pour supporter le reste…
J’adore les transports publics, ils sont modestes,
J’aime les coups retords que font les matamores…

Je voudrais de la vie en goûter les saveurs,
Qu’elle accordasse aussi un peu de ses faveurs,
A l’humble troubadour qui la célèbre ainsi…

Mais la vie n’a qu’un fil et pas de dé à coudre…
Et son désir subtil de vouloir en découdre,
S’immisce dans l’amour que je vous porte ici !

 

11 mai 2018, les Sept-Deniers (31200)

  • Vues799
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Personne 1 semaine Il y a

    J’aime surtout la dernière strophe. Merci pour le partage 😉

    Amicalement
    Personne 😉

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id, commodo vel, ut id risus adipiscing commodo venenatis risus.
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account