La vie ne vaut rien

A croisé mon chemin

Un triangle rouge au destin

Une gloire sans peine

Où coulent mes veines.

 

Chuchote le hibou dans son berceau

Un cheval à bascule sombre dans les mots,

Une fleur a violé mon coeur

Pour caresser mon noir bonheur.

 

Divorçant de mes démons

Mes goules dévorent mes ions,

Illuminant le paradis artificiel

Tenue et dompté par des ficelles.

 

Comme une poupée de sang,

Les yeux se cristalisent

Sur les lèvres du temps,

Où respire les odeurs de la marquise.

 

Les jouets ont cambriolé mon espace

Une fenêtre s’est ouverte dans la vie,

Balayant toutes mes traces

Où ma souffrance est devenue mie.

 

Et d’un tour d’horizon, étouffe le rivage

Les lumières survolent les plaines,

Virgule du cosmos foudroyé d’un nuage

Les racines enjambent mes peines.

 

Les étoiles sont des violons sans cordes

La nuque est roche dans ta main,

Lorsque je me sens si bien

Tord ma chair avec ces hordes.

  • Vues1233
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. EnvoleMoi 4 ans Il y a

    LA VIE NE VAUT RIEN

    MAIS RIEN NE VAUT LA VIE!!!!

    EM

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. id Donec consectetur pulvinar diam Phasellus Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?