La vie avant l’après….

Je change de registre pour m’éloigner,

Je vends mes livres pour oublier,

Le temps qui passe et qui me dévisage,

Comme l’eau qui enlace le sable sur la plage.

 

Un jour peut-être, je m’élèverai,

Comme un arbre au ciel qui grandirait,

Je serai accompagnée de mes chers anges,

Comme ses oiseaux accrochés sur mes belles branches.

 

Ca y est je la vois, la Dune du Pila,

Mes sentiments s’envolent et restent là-bas,

Accrochés au vent et aux pics qui les hébergent,

Je vois ma famille m’attendre sur le bord de la berge.

 

Des animaux violents déferlent dans le vent,

C’est le temps qui trépasse et me passe devant,

Je ressens un frisson mais pas d’inquiétude,

Car jusque-là je sais que ça devient une habitude.

 

Je suis comme transcendée par la magnificence,

De ce qui m’entoure, de ces évidences,

Et je profite encore des palmiers et cocos,

Que j’effleure avec tendresse sur le sable chaud.

 

Le soleil ne me frappe jamais en direct,

Il me sourit souvent pour que je fasse la fête,

Et je comprends que bientôt je serai fatiguée,

Mais c’est pour mieux appréhender ma future éternité.

 

.Délice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Vues1999
  • Aime1
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

odio Praesent pulvinar nec Lorem massa facilisis Nullam luctus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?