TRISTESSE

Donnes moi la main Tristesse
Sous ton long voile gris
Dans tes yeux alanguis assombris de détresse
Je sens les souvenirs qui m’assaillent sans cesse
Et chavire mon cœur sans répit, sans faiblesse.
Ne pleure pas mon âme,
Demain une nouvelle flamme
Inondera de lumière ton cœur meurtri
Hier, il était là t’enveloppant de tendresse
Des bras protecteurs t’apportant le bonheur
Et devenant ivresse aux moments des ardeurs

Aujourd’hui, le silence peu à peu m’emporte dans son Monde
Plus de sons, plus de bruits,
Je suis dans une tombe
En nuit douce et profonde.
C’est l’union de deux Etres
L’un n’étant plus que l’Ombre
L’Autre qui te rejoint sera douce lumière.

Poème publié par Baguette le 7 Août 2008
Corrigé et republié le 11 Août 2016

  • Vues1921
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

pulvinar massa sed Lorem Curabitur amet, odio eget

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?