La roule défaillante

Nos vies qui s’enlacent et qui se brisent.

De nos amours restent-ils des brises.

Nos cœurs inconsolables

Nos ébats incommensurables,

Penses-y, Penses-y, penses-y

 

Ton âme se casse,

Moi, je me lasse

Ton âme se libère

Moi, je me régénère.

 

Ton corps se glisse,

Moi, je m’immisce

Ton corps s’immobilise

Moi, je m’éternise.

 

Ton cœur a peur,

Moi, je me meurs

Ton cœur de glace,

Moi, je me casse.

 

Ta vie à perpétuité,

Moi, une moitié

Ta vie à éviter,

Moi, une vanité.

 

Ta silhouette sur ce mur,

Moi, une nouvelle peinture

Ta silhouette sur le départ,

Moi, enfermé dans le placard.

 

On s’est suicidé mon amour,

Nous, sans espoir.

On s’est oublié mon amour,

Nous, désespoir.

 

  • Vues2289
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

efficitur. odio mi, in amet, ut porta. Nullam nunc et,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?