La première envie

l’écriture, le désir d’écrire, l’envie d’aimer les mots…
Écrivez dit il

écrivez

je vous exhorte d’écrire,

me dit il,

et je devinais derrière ses mots,

ses sourcils se froncer,

derriére ses lunettes,

écrivez dit il,

je vous somme d’écrire,

et je devinais derrière ses mots,

son faux air sévère,

de maitre d’école,

et moi penaude,

je répondais,

je ne sais pas écrire,

monsieur,

je ne sais que chanter,

je ne sais pas parler ,

monsieur,

je ne sais que conter,

oui, mais c’est un ordre dit il,

d’un ton que je devinais péremptoire,

et j’ai senti l’envie,

monter,

gonfler,

un sein qui se dresse,

une échine plus droite,

une peau qui frémit,

une envie folle,

de coucher ,

de coucher,

les mots ,

sur le papier,

je voulais tant lui dire,

monsieur,

pas besoin d’insister,

j’ai eu envie de vous écrire,

dés le premier jet,

dés la première note,

dés le premier souffle,

dés la première giclée,

de mots.

  • Vues1404
  • Aime0
  • Évaluations12345

18 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    Si l’envie est trop forte, l’éjac est précoce… 😉

    L’appétit et le plaisir viennent au fil du temps, la maîtrise, mais l’addict, aussi !
    Quand les désirs remplacent les ordres, c’est quand même mieux..

    Bonne journée, Lynda

    Léo

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      L’analyse est bonne mais point ne faut s’accoutumer car le risque est de se faire mal et de faire mal .
      le désir au fil des mots est captivant MAIS chat échaudé craint le retour de l’hiver.

      Merci Lars d’avoir suivi cette anecdote.

      Bonne journée

      Lynda

  2. gabriel-desanges 4 ans Il y a

    Quand l’écriture devient désir charnel, source d’un plaisir d’écrire pour jouir de la liberté de créer.

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      oui l’écriture en elle même est jouissive mais là il s’agit d’un autre sujet, de l’écriture partagée entre deux êtres qui se devinent , se cherchent, se frôlent, s’hument , de manière tout à fait virtuelle,
      les mots sont un puissant aphrodisiaque dont il faut user avec parcimonie et intelligence.

      Merci GD

      Lynda

  3. Corsaire 4 ans Il y a

    Les mots racontent de belles histoires, ils sont aussi au cœur des rencontres… Comme quoi écrire a du bon.

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      Les mots sont une arme à double tranchant on en fait ce que l’on veut, on peut les regretter aussi mais une fois qu’ils sont écrits ils sont balle qui ricoche.

      Merci Corsaire

      Lynda

  4. CHANTEURPOPULAIRE 4 ans Il y a

    Tant que le désir est là il y a de la vie ! Non pas que l’absence de désir soit mort mais plutôt un état second intermédiaire : un entre-deux un peu triste ! C’est une vie au ralenti en fait , le retour de l’envie est fête !

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      Oui je vous comprend très bien ,une sorte d’entre deux vies, une vivote, pâlotte et sans peps, une vie raisonnable, respectable et bien vendue, arggh!!!!! qu’est ce que ça me fait peur et horreur d’accepter son forfait vie sans prendre de risques, c’est une mort douce ,tranquille mais c’est une mort quand même.

      merci Chanteur populaire de nourrir la réflexion.

      Lynda

  5. COURDESSES 4 ans Il y a

    Erosons!

    Eros sous les traits d’un homme à lunettes ? Quel coquin !

    Toujours est-il que Maître Eros ne badine pas…

    Ce qui donne à cette soudaine envie d’écrire un charmant érotisme à fleur de mots, lequel nous porte à penser qu’un puissant vecteur d’envie est à l’origine de cette montée verbale.

    Ecrire sans décrire… suggérer… C’est c’la !

    La première seulement, car les vagues, ça s’en va et ça revient…

    CC

  6. Amarante 4 ans Il y a

    Oh oui je connais bien cette première envie !
    Elle m’a submergée il y a quelques années, au hasard de la toile
    Il ne m’a rien enjoint, rien ordonné, rien exhorté..
    Il m’a seulement laissé le temps d’oser
    Et j’ai osé, timidement
    L’envie d’écrire ne m’a plus jamais quittée depuis

  7. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Aux envers de nos envies, aux désirs de nos latentes, ahuris…Quand tout nous submerge, nous enchante, que les mots se font amis…
    Belle ode à l’envie. Merci!
    Bruno

  8. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Bon là je ris, mais c’est hors sujet, excusez-moi! 🙂 🙂 🙂

  9. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Je retourne à mon infusion de thym que je viens de cueillir… Chuuuut! 🙂

  10. Ecriveurvain 4 ans Il y a

    Oui un temps à compulser le beau thym… 🙂

    • Auteur
      lifesof 4 ans Il y a

      Seulement pour ceux qui ont la chance d’en avoir dans leur jardin moi je cultive les dossiers sur un bureau fleurit par le sourire des autres.

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. nunc felis quis, elementum ut dictum sem, Donec id tristique

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?