la nuit la pluie

La nuit. la pluie qu’on ne voit plus,
Qu’on entend seulement. Si lourde
Sur le toit. Et le vent. La gourde
De la terre qui ne boit plus.

Le sort, marasme, peine, ennui,
Planté dans la chair, hors de prise.
Des kilomètres de rue grise!
La solitude n’a pas fui.

Le couteau ne distingue pas
La plaie moderne de l’ancienne.
L’heure a l’oreille musicienne
Qui nous mesure chaque pas.

La nuit, le monde a de la voix.
Le vin tache la nappe. Voile,
Ne désires-tu plus l’étoile
Qui t’accompagne sur la croix?

L’homme crie sa soif de palais.
La lumière sa faim de mèche.
À table sa langue est trop sèche.
Elle a les foies puis disparait.

Les vomissements de playlist.
Les figures rouge écarlate.
Loin les bonds de la pierre plate
Sur l’eau calme, sans aucun christ.

Les rires d’enfants, m’en souviens.
Ils venaient avec la marée.
Avec la flamme démarrée
Qui montait dans leurs yeux, les miens.

  • Vues1949
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

pulvinar felis ut libero. commodo elit. amet, ipsum ut risus Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?